En janvier :

 

Messe brève de Gounod

Messe des pêcheurs de Villerville de Fauré/Messager,

Drei Geistliche Lieder op 96 de Mendelssohn

Extraits de The Sprig of Thyme de J.Rutter 

En mai/juin :

 

Requiem, choeur et orgue de Duruflé


Requiem de Duruflé


Maurice Duruflé (1902-1986) appartient à ces compositeurs français trop volontiers laissés de côté dans leur pays.

 

Né à Louviers dans l'Eure en 1902 et chanteur à la maîtrise de la cathédrale de Rouen, il acquiert l'essentiel de sa formation à Paris. Il y apprend, d'une part, l'orgue auprès de Eugène Gigout, Louis Vierne et Charles Tournemire et, d'autre part, la composition, surtout avec Paul Dukas. Maurice Duruflé sera d'ailleurs organiste titulaire à Saint-Etienne-du-Mont et suppléant de Vierne à Sainte-Clotilde et à Notre-Dame de Paris. En tant qu'organiste, il créa en 1939 avec Roger Désormière le magnifique concerto pour orgue et orchestre de Poulenc. Il sera également pendant près de 20 ans chargé de l'enseignement de l'harmonie au conservatoire de Paris. S'il est vrai que son "Requiem", crée par Paul Paray en 1947, est régulièrement donné en concert, le reste de l'œuvre de Duruflé est moins connu.

 

Voilà ce qu’écrit le compositeur lui-même à propos de sa messe de Requiem : "Ce Requiem est entièrement composé sur des thèmes grégoriens de la Messe des Morts. Tantôt le texte est entièrement respecté, tantôt je m’en suis simplement inspiré, ou même complètement éloigné ; d’une façon générale, j’ai surtout cherché à me pénétrer du style particulier des thèmes grégoriens. Aussi me suis-je efforcé de concilier, dans la mesure du possible, la rythmique grégorienne, telle qu’elle a été fixée par les Bénédictins de Solesmes, avec les exigences de la mesure moderne. L’orgue représente l’idée de l’apaisement, de la foi et de l’espérance."